Centrafrique : une rentrée scolaire sur fond d’insécurité

Près de deux millions d’enfants centrafricains vont reprendre le chemin des écoles lundi, pour une rentrée scolaire sur fond d’insécurité, car certaines zones du pays sont encore sous occupation des groupes armés.
La ville de Bouar située à l’ouest du pays a été choisie pour abriter la cérémonie officielle marquant le démarrage de rentrée scolaire 2016-2017.

De nombreuses écoles du pays souffrent d’un déficit de salles de classe, d’enseignants et de matériels didactiques.

Présentant cette situation difficile que traversent les écoliers centrafricains le représentant de l’Unicef en Centrafrique Malick Fall a déclaré qu’au moins une dizaine d’écoles sont occupées par des mouvements armés.
Ce qui prive plus de dix mille élèves de cours.

Il a également souligné que l’Unicef va distribuer des kits scolaires à près d’un million d’élèves ainsi que des matériels didactiques à certains enseignants.

Pour la réussite de cette année académique, la fédération nationale des parents et étudiants de Centrafrique a déjà entrepris de sensibiliser la population sur les bienfaits de l’école.

Elle a également demandé aux parents d’élèves de procéder au nettoyage des établissements scolaires afin de favoriser une rentrée effective des classes.
L’Unicef s’est engagé à redéployer les enseignants dans certaines régions d’accès difficile.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s